Chroniques du Siam 

 

Monodrame musical

de Patrick Portella

 

 

 

 

image001

 

 

 

…Un rituel du quotidien.

Un monodrame dépouillé de toute redondance, desséché.

Un monde de fixité apparente, mais en réalité instable comme l’eau.

Une attention à l’instant.

 

Et le temps reste suspendu.

Va-t-il enfin se passer quelque chose … ?

 

 

 

La diffusion sonore

Au premier plan, un rideau de pluie, un orage.

Au deuxième plan, au loin, masquées par la mousson, quelques cartes postales sonores, clichés furtifs du quotidien.

 

 

L’instrumentarium

Sur scène, 5 musiciens du Bamboo Orchestra rythment le temps avec un « gamelan » improvisé : des bambous de longueurs différentes, dont une extrémité est plongée dans un récipient d’eau.

Le choc de l’eau produit un appel d’air vers l’autre extrémité ouverte d’où s’échappe un son doux et percussif accordé selon la longueur du bambou.

 

Durée : 21 minutes

 

Création les 14, 15 et 16 novembre 2002 – Friche de la Belle de mai – Marseille

Concert en 2002 au Festival des 38e Rugissants de Grenoble.

 

 

HOMEPAGE